1-855-PROVERT

L’irrigation de la pelouse

irrigation_pelouse_servicesprovert

Selon notre climat, la pelouse résidentielle a besoin de 2 à 3 cm d’eau par semaine s’il ne pleut pas du tout et s’il fait chaud. Cela veut dire que la pelouse n’a pas besoin d’irrigation s’il fait à tous les jours 10 degrés Celsius pendant une semaine sans pluie.

Pourtant, certains irriguent leur pelouse peu importe la quantité de pluie et la température.

La sur irrigation maintient trop d’eau dans le sol qui fait pourrir les racines. De plus, une pelouse continuellement mouillée par sur irrigation est continuellement infectée par des champignons pathogènes lui causant des maladies.

La quantité d’eau d’irrigation dépend de la texture du sol en ce sens qu’un sol sableux requiert moins d’eau à la fois mais plus fréquemment qu’un sol argileux. La quantité d’eau d’irrigation dépend aussi de la hauteur de tonte. Une tonte haute requiert moins d’irrigation qu’une tonte très courte.

La pelouse résidentielle n’a pas besoin d’irrigations régulières durant une saison de pluies abondantes et fréquentes comparativement à une saison sèche. Laisser la pelouse légèrement assoiffée ( le terme agronomique s’appelle la capacité au champ) est très utile pour que ses racines aillent en profondeur à la recherche de l’eau et cela la fortifie parce que sa masse racinaire devient plus grande. Une pelouse sur irriguée est sensible aux stress parce que ses racines demeurent proche de la surface.

Certains systèmes d’irrigation automatiques fonctionnent mal et irriguent la pelouse même lors d’une pluie. Mettez des tasses pour vérifier si le système d’irrigation automatique distribue uniformément la quantité d’eau. Les lieux à l’ombre n’ont pas besoin de la même quantité d’eau d’irrigation que les lieux ensoleillés.